Tests psychologiques

C’est dans le cadre d’un examen (entretien) psychologique qu’un psychologue fait passer des tests. Il en existe beaucoup et ceux-ci peuvent être utilisés dans le cadre d’une orientation scolaire et professionnelle et dans le cadre d’un diagnostic en psychopathologie. On distingue les tests liés à une évaluation différentielle et ceux liés à une évaluation clinique.

tests psychologiques

Tests liés à une évaluation différentielle

Il s’agit d’un examen psychométrique. L’objectif des tests est de quantifier des traits particuliers en se référant à une norme (la population générale). On peut distinguer les tests qui évaluent une performance et ceux qui évaluent un comportement.

Tests qui évaluent une performance

Il peut s’agir d’un examen avec des tests d’aptitudes. Les tests de QI sont généralement composées de plusieurs tests. Les tests de QI les plus connus sont: WAIS, WISC, WPPSSI, Test de Binnet-Simon.

Tests qui évaluent un comportement

Concernant l’évaluation des attitudes (intérêts, personnalité, motivation, valeur etc.), on préférera l’utilisation du terme de questionnaire à celui de test qui est plus spécifiquement lié à l’évaluation d’aptitudes. Contrairement aux tests d’aptitudes, dans les questionnaires, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Il existe des questionnaires d’intérêts, des questionnaires de personnalité, des questionnaires de valeur, des questionnaires de motivation, des questionnaires de troubles de la personnalité…

Tests liés à une évaluation clinique

Comme pour les tests psychométriques, les tests et instruments associés à l’évaluation clinique se distinguent selon qu’ils cherchent à évaluer les performances maximales (tests de situation) ou une conduite typique (tests projectifs).

Tests de situation (aptitudes)

On parle de l’évaluation de performances ou compétences par l’observation des comportements observables lors d’une mise en situation

Tests projectifs et/ou psychopathologiques (attitudes)

L’objectif est d’obtenir des connaissances sur la structure ou l’organisation psychique de la personnalité du sujet. Le psychologue utilise des planches que l’on présente à la personne ( adulte ou enfant) et dont on analysera les réponses. Par exemple, on utilise des tests dans les situations de dépression, d’anxiété, de trouble du comportement alimentaire…

Les questionnaires et les échelles peuvent être utilisés comme aide au diagnostic et comme évaluation au changement par la thérapie. Pour chaque trouble psychologique, il existe différents instruments de mesure dont les qualités métrologiques ont été éprouvées scientifiquement. J’utilise par exemple, les outils fiables ECPA, leader du secteur de l’édition de tests en France, reconnus sur le plan national et international, pour leur intérêt pratique et leurs qualités psychométriques.